JPEG - 10.5 ko
Portrait Nicolas Hubert chorégraphe
> Accueil / En diffusion... / Circonférence – 2013

Circonférence – 2013

Circonférence - création 2013 Circonférence - création 2013 Circonférence - création 2013 Circonférence - création 2013 Circonférence - création 2013 Circonférence - création 2013 Circonférence - création 2013

Rencontre – performance – conférence – subreptice, impromptue, improviste, chaque fois inédite, entre Michel Mandel (clarinettes, objets) et Nicolas Hubert (danse, objets).
Deux tables, deux conférenciers… Une conférence sur l’absurdité de conférer sans langage ni message, sans théorie ni rhétorique. Des micros partout, la vie à la loupe, démultipliée, le moindre geste amplifié, grossi, défiguré, l’infime jusqu’à l’absurde…
Inspirer, hésiter, démontrer, s’adresser, s’enflammer d’une élucubration gestuelle, d’une joute sonore. Altération du geste, de la vibration, du présent : un langage non verbal, sensible et audible.

Michel Mandel & Nicolas Hubert

Note d’intention

Ce projet est né du désir de créer un objet scénique qui soit d’une part structuré et scénarisé, notamment à travers sa scénographie, mais d’autre part ouvert, dans sa partition, sur l’improvisation et l’écoute mutuelle des deux protagonistes. De par son procédé (une table sonorisée et amplifiée), un espace est ouvert pour que chaque protagoniste puisse entrer dans le champ de l’autre, le musicien produisant une gestuelle, et le danseur générant du son (frottements sur la surface sonore de la table, frictions, percussions, grincements…).
Un travail autour des objets et de leurs actions sonores sur la table « préparée », permet des allées et venues entre l’abstraction d’un langage propre à chaque interprète, et une certaine théâtralité de l’absurde, née de l’idée d’une fausse conférence. Sans qu’un réel raisonnement ou message n’y soit contenu, cette notion de conférence est une voie d’accès permettant d’aborder une gestuelle de la parole, mais sans la parole. Une sorte de « chanson de geste » où le contexte de parole publique serait le postulat dramaturgique d’une rencontre entre deux médias, la musique et la danse, qui paradoxalement se situent chacun hors du langage.

extraits de presse

"Pour cette troisième création, le chorégraphe Nicolas Hubert met une fois de plus au centre du plateau l’absurde et l’improvisation qui forment une danse où les corps et les sons se répondent."
Odile Morain - Culturebox

"s’ils se rencontrent parfois, au hasard d’un son ou d’un geste, Michel Mandel et Nicolas Hubert incarnent des personnages si différents qu’ils ne s’accordent jamais vraiment. Entre ce décalage perpétuel et, malgré tout, une certaine connivence, poussent des graines de folie, qui apportent au spectacle drôlerie, innocence, générosité et émerveillement. L’improvisation étant au cœur de cette création, rien n’est jamais figé et tout peut vous surprendre."
Prune Vellot, les affiches, 4 décembre 2013

"de Circonférence ressort un moment étonnant, entre étrangeté, rire et surprise, à découvrir"
La lettre d’informations - Ville d’Echirolles

Production Compagnie épiderme / Coproductions La Rampe et La Ponatière, scène conventionnée - Échirolles (38) (dans le cadre de la résidence triennale de la compagnie), Ballet de l’Opéra national du Rhin / CCN de Mulhouse (dans le cadre de l’accueil studio), La Forge CIR - Grenoble. Avec le soutien de La Filature / scène nationale – Mulhouse.
La compagnie épiderme est conventionnée par la Ville de Grenoble, soutenue par le Conseil Général de l’Isère, la Région Rhône-Alpes et la DRAC Rhône-Alpes (aide à la compagnie).

Videos

Circonférence - extraits - 3'44''

Circonférence - version (presque) intégrale 36’33

Distribution

REPRÉSENTATIONS

ETAPE PUBLIQUE DE CRÉATION

RÉSIDENCE DE CRÉATION